MEMOIRE

T1 - NEUKÖLLN

12.06.2019
  • BERLIN SERA NOTRE TOMBEAU
  • MEMOIRE
La 33 Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne, en français, la « 33e division de grenadiers de la Waffen-SS « Charlemagne », nommée le plus souvent « la division Charlemagne », était l'une des divisions d'infanterie de la Waffen-SS de la Seconde Guerre mondiale. Elle était constituée majoritairement de Français engagés volontaires.

T1 BATTLEAXE - TOILE

29.05.2019
  • AFRIKAKORPS
  • MEMOIRE

Les allemands débarquent à Tripoli (Libye) le 14 février 1941 avec la 5ème division légère. La 15ème division blindée doit y débarquer 1 mois plus tard. La situation est critique et l'armée se met tout de suite en route (après un entrainement sommaire de 4 semaines) pour El-Agheila dans le but d'y chasser les anglais.

T1 - BATTLEAXE

29.05.2019
  • AFRIKAKORPS
  • MEMOIRE

Les allemands débarquent à Tripoli (Libye) le 14 février 1941 avec la 5ème division légère. La 15ème division blindée doit y débarquer 1 mois plus tard. La situation est critique et l'armée se met tout de suite en route (après un entrainement sommaire de 4 semaines) pour El-Agheila dans le but d'y chasser les anglais.

INTEGRALE

07.11.2018
  • JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT
  • MEMOIRE
Jean-Corentin Carré est le plus jeune poilu de la guerre de 14. Engagé dès 1914 sous un faux nom et en mentant sur son age, il fut décoré à de multiples reprises pour ses faits d'armes. Devenu aviateur, il meurt au début de l'année 1918, abattu par trois avions ennemis.
Histoire complète.

INTEGRALE

31.10.2018
  • L'ARMEE DE L'OMBRE
  • MEMOIRE
Fin 1942. Ernst Kessler, ayant terminé sa formation de soldat au sein de la Wehrmacht, est envoyé sur le front russe. La réalité de cette guerre qu'il ne percevait qu'à travers les journaux se révèle brutalement toute autre. Il doit affronter non pas un ennemi, celui auquel il s'attendait, mais deux !

T2 - LE REVEIL DU GEANT

19.02.2014
  • L'ARMEE DE L'OMBRE
  • MEMOIRE

Kessler et ses camarades se retrouveront projetés dans cette tourmente de fer et d’acier ou des milliers d’hommes ont perdu la vie, broyés par les innombrables machines de guerres mises en place par les deux camps.
Ces multiples facettes d’un même combat ôteront la jeunesse et les illusions du jeune soldat Kessler ; lui révélant impitoyablement les pires horreurs que peut générer la nature humaine.

INTEGRALE

15.11.2017
  • L'ARMEE DE L'OMBRE
  • MEMOIRE
Fin 1942. Ernst Kessler, ayant terminé sa formation de soldat au sein de la Wehrmacht, est envoyé sur le front russe. La réalité de cette guerre qu'il ne percevait qu'à travers les journaux se révèle brutalement toute autre. Il doit affronter non pas un ennemi, celui auquel il s'attendait, mais deux !

T3 - 1917-1918

15.11.2017
  • JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT
  • MEMOIRE

Fin 1916, après s'être battu une dernière fois dans l'enfer de Verdun, le jeune Jean-Corentin Carré est envoyé sur le front de Champagne avec sa section. Sa notoriété du « Petit Poilu du Faouët » est grandissante et glorieuse. Mais son moral est au plus bas. Le garçon est de plus en plus noir. Il se culpabilise d'être vivant, de voir ses camarades mourir sous ses yeux. Son rêve est de sortir de ces tranchées boueuses.

T1 - L'HIVER RUSSE

07.11.2012
  • L'ARMEE DE L'OMBRE
  • MEMOIRE
Fin 1942, Ernst Kessler ayant terminé sa formation de soldat au sein de la Wehrmacht est envoyé sur le front russe. La réalité de cette guerre qu'il ne percevait qu'à travers les journaux se révèle brutalement toute autre. Ernst Kessler doit affronter non pas un ennemi, celui auquel il s'attendait, mais deux ! En effet, l'hiver Russe s'avère un adversaire aussi redoutable que les Russes eux-mêmes.

T1 - 1915-1916

08.10.2014
  • JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT
  • MEMOIRE

Jean-Corentin Carré est né le 9 janvier 1900, au Faouët (Morbihan). Témoignant d’une certaine précocité intellectuelle, le jeune homme se montre doué pour les études. En 1912, son maître d’école le recommande au percepteur de sa ville, qui l’emploie comme commis aux écritures, une carrière vite interrompue par la déclaration de guerre. Le père de Jean-Corentin, mobilisé, part pour le front.

Pages